lundi 4 décembre 2006

Et voici le nouveau bateau

(23/03/06)
Et voici le bestiau:

Le catamaran

A l'abordage suite2: des images!

Le lundi 7 novembre 2005 04:32

Voici la jolie vue qu'on avait de nos visiteurs depuis la fenêtre de notre cabine avant-hier matin. Sympathique, non?
Pas étonnant que le capitaine ait voulu leur fausser compagnie....
L'une des barques des pirates à l'assaut du navire, au large de la Somalie

A l'abordage suite1

Le dimanche 6 novembre 2005 07:50
Pour prouver aux sceptiques que nous n'avons pas inventé cette histoire (ni fumé du pot de mauvaise qualité, comme l'a suggéré Azur), voir le compte-rendu (illustré) de CNN à l'adresse:
http://www.cnn.com/2005/WORLD/africa/11/05/somalia.pirates/index.html
En attendant, nous avons changé de cap: directement aux Seychelles, sautant par-dessus l'escale initialement prévue à Mombasa, Kenya et nous éloignant de la côte si hospitalière ( ;) ) de la Somalie. Pour nous consoler, nous avons eu droit au champagne et caviar à go-go hier soir.

A l'abordage!

Le samedi 5 novembre 2005 05:44

Dernière heure!
Vous allez encore dire que nous ne faisons pas les choses comme tout le monde:
Nous venons d'avoir droit à une attaque de pirates en plein Océan Indien, au large de la Somalie. Ça, c'est de la croisière d'aventure!

Vers 6 heures ce matin heure locale, quatre canots à moteur portant une vingtaine de cagoulards armés de fusils et de lance-grenades ont encadré notre bateau et tenté de l'arraisonner. Ils ont tiré sur la passerelle (raté, ils ont seulement pété les vitres du bar au-dessus) et sur l'arrière (touché le cabaret).

Le capitaine a ordonné à tout le monde de se rassembler dans le restaurant, situé au milieu du navire et sans grandes fenêtres.
Tout en s'habillant pour sortir, nous avons ouvert les rideaux de la cabine... et les pirates étaient juste sous notre nez, à peut-être 75-100 mètres de nous.

Nous avons refermé avant que j'aie pensé à prendre des photos; heureusement, un voisin a eu l'esprit plus prompt que moi -- je vais essayer de vous envoyer une image d'ici quelques heures.
Le navire a alors accéléré et s'est mis à louvoyer entre les deux groupes de pirates; ça brassait assez sérieusement. Une partie de l'équipage nous a escortés à la salle à dîner pendant qu'une autre tenait les assaillants à distance au moyen de boyaux d'incendie -- il n'y a pas d'armes à feu à bord.

Puis nous avons piqué sur la pleine mer, et les canots ont abandonné la chasse, ils risquaient probablement la panne sèche en tentant de nous suivre vers le large.

Après café, biscottes et quelques explications, nous avons pu regagner les cabines vers 7h (5h heure de Paris, 23 h aux Antilles et au Québec). Certains de nos voisins ont été plutôt secoués, notamment Beatriz, la copine péruvienne.

On nous reparlera après ça des petits voyages sans imprévus....
Comme vous voyez, le moral est bon et le pouls a repris son rythme normal.